Gendarme mobile

Son métier l'amène à se déplacer plus de 200 jours par an, avec des préavis parfois très courts, sur l'ensemble du territoire métropolitain mais aussi dans les DOM-TOM, voire à l'étranger.

Il peut intégrer un peloton d'intervention, unité spécialisée mise en place pour neutraliser et appréhender un individu dangereux par exemple. Il peut aussi devenir pilote de véhicule blindé, utilisé pour dégager des obstacles fixes dans certaines manifestations.

Muni d'un casque et doté d'un équipement protecteur (jambières, masque à gaz, bouclier...), il doit faire preuve d'une grande résistance physique et morale et d'un niveau technique élevé en vue de faire face à des évènements parfois violents.

Pour obtenir des informations complémentaires, cliquez sur le lien suivant : Gendarmerie mobile

Reportage : gendarmes mobiles à la Courtine.

Portfolios "gendarmes mobiles"

Portfolio "sous les casques des moblos"

Portfolio "les mobiles sont sur tous les fronts"

Le PI d'Orléans

Dans la peau d'un GM (épisode 1)

Dans la peau d'un GM (épisode 2)

Actualités


Rappel : Inscription à la CPI

Dans le cadre de la politique en faveur de la jeunesse et de l’égalité...

Zoom sur le concours OGS

Retour d'expérience de la première édition du concours OGS...

Formations préparant aux concours/sélections : ATTENTION

Des sites internet proposent des formations payantes, soyez vigilants !