Classe Préparatoire Intégrée de la Gendarmerie Nationale (CPIGN)


Objectif : vous offrir les meilleures conditions possibles pour préparer et réussir le concours d’officier de gendarmerie ou d’autres concours de la fonction publique de niveau équivalent. La CPIGN affiche un taux de réussite de 89 %.

Informations auprès des centres d'information et de recrutement de votre région (CIR) ou des centres de recrutement, de concours et de sélection (CRCS) outre-mer.

Documentation relative à la CPIGN

Inscriptions

Découvrez les témoignages d'élèves ayant intégré la CPIGN :

Antoine : J’ai décidé de déposer ma candidature à l’intégration de la classe préparatoire intégrée pour préparer au mieux le concours d’Officier de la Gendarmerie Nationale recrutement universitaire. C’est par le biais de ma faculté que j’ai découvert ce dispositif ouvert aux étudiants les plus méritants. N’ayant aucune attache familiale ou culturelle avec l’armée et les métiers de la sécurité, c’est en véritable néophyte que j’incorpore la CPI au mois d’août. Le déroulement est très simple : il faut suivre un rythme soutenu alternant cours, séances de sport intenses et exercices en commun. Chaque journée est difficile mais le bénéfice est immense. La CPI m’a fait découvrir physiquement et psychologiquement « le dépassement de soi ».

Anne-Sophie : J’ai décidé d’intégrer la CPI afin de me donner les meilleures conditions pour réaliser mon rêve, réussir le concours d’officier de gendarmerie. La formation a débuté par une phase d’incorporation d’un mois. Par la suite, notre emploi du temps fut rythmé par les cours dispensés à la Caserne Babylone, ceux de l’Université de Panthéon-Assas et une intense préparation physique ; le tout avec le soutien de nos tuteurs. La CPI est une opportunité mais avant tout une chance, qu’il faut saisir. Elle permet de vivre à Paris, d’avoir une préparation de qualité, des cours dispensés par des professeurs investis et d’être rémunéré. Je suis satisfaite de mon expérience, qui je suis sûre, qu’importe l’issue de cette année, me sera bénéfique pour ma vie future.

Olivier : J’ai intégré la CPI car elle m’apparaissait comme le meilleur cadre pour préparer les concours, et particulièrement celui d’officier de gendarmerie. En effet, je souhaitais une préparation qui prévoyait un emploi du temps avec des cours théoriques, des entraînements sportifs ainsi que des oraux blancs. Par ailleurs, la rémunération qu’offre le statut de GAV a été un élément déterminant dans mon choix en ce qu’il permet de stabiliser temporairement sa situation personnelle et d’appréhender plus sereinement l’échéance des concours. Après 4 semaines d’incorporation, scindées par deux semaines à l’EOGN, et deux semaines à Saint-Astier, la préparation se déroule principalement à Paris. Les cours théoriques se déroulent à la fois à Babylone, à l’Université Assas et à Melun, tout comme les séances de sport. La CPI m’apporte une méthodologie des écrits et des oraux, ainsi que des concours blancs.

Actualités


Recrutements Sous-officiers session octobre 2019

Retrouvez ici les décisions relatives aux recrutements des Sous-officiers...

Recrutements officiers session 2020

Retrouvez ici les décisions relatives aux recrutements des Officiers de gendarmerie...

Concours OCTA SD / CAT B session 2019 : résultats d'admission

Retrouvez les résultats d'admission du concours officier du corps technique...